textes

« American Macadam » On the road again…Ethel Karskens

12314029_10153199400527927_2651312557025894680_n

Road Movie chez www.couleurlivres.be avec « American Macadam » de Ethel Karskens Suivez son blog de voyage et de photos si vous êtes intéressé(e)s par ces jeunes qui prennent la route aujourd’hui pour tenter et expérimenter le monde. Il a grandi le monde et dans le même temps, il rétrécit à vue d’oeil. Pour qui, pour qui?
« American Macadam » est en librairies ou vous pouvez le demander pour commande à votre libraire préféré émoticône wink….. Une jeune femme redécouvre l’Amérique, construit son indépendance, risque le voyage et non le dépaysement, un road movie par une jeune femme d’aujourd’hui…

Le monde doit sans cesse être redécouvert, c’est la vertu de la jeunesse. Une jeune femme décide de partir seule, d’aller vers un inconnu mythique, l’Amérique. Road book d’une génération qui connaît les images et les sons d’au-delà la frontière mais qui doit encore faire l’expérience de la liberté et de la confrontation avec son époque. Attachant comme une confidence.

“J’ai décidé de grandir, de commencer à faire mon chemin hors des murs de la maison. J’ai choisi l’Amérique parce qu’on m’en parlait depuis si longtemps que j’avais fini par la rêver. De San Francisco à New York, j’ai décidé de t’envoyer des lettres. D’abord, pour te rassurer. Ensuite, pour que tu comprennes pourquoi je dois faire ça. C’est au hasard du macadam qu’il m’arrive ce que je vais t’écrire parce que je n’avais d’autres objectifs que de découvrir ce que je veux, ce que je suis.

 

Collection Je, www.couleurlivres.be
ISBN 978-2-87003-676-1 / décembre 2015
60 pages / format 13*21 cm / 9 euros

Lecture d’Isabelle Fable pour l’AREAW

Ethel Karskens – American Macadaméd. Couleur livres – collection je – 57 pages – 9 €

Un petit livre constitué de lettres écrites à son père par une jeune fille/femme au cours du périple qu’elle effectue aux USA pour découvrir l’Amérique « vécue, rêvée et revisitée » et pour se découvrir elle-même dans cet endroit inconnu et mythique. Elle se veut libre mais reliée à ses parents par le biais de ces lettres, où elle déverse à leur intention péripéties et impressions, et commente les photos qu’elle prend des individus brièvement rencontrés au cours de ses étapes. Elle découvre les visages des villes et de leurs habitants, trop souvent paumés, malheureusement. Il s’en dégage une impression un peu désolante malgré quelques rencontres plus positives. Nous trouvons dans les lettres une certaine originalité de la langue et une certaine puissance d’évocation.

La voyageuse conclut son voyage par ces mots : « Mes espoirs furent les visages marginaux d’une société que j’avais idéalisée, les familles aimantes et ceux qui, comme moi, regardent la vie passer pour mieux la saisir ».  Et elle ajoute : « Nous ne serons pas toujours réunis. Sur la route, les obstacles, la fatigue et l’abandon nous éloignerons et nous rapprocherons. » Eh oui, ce genre de petites surprises, communément appelées fautes, nous en trouvons beaucoup dans ces courriers… Le chemin en est émaillé, de ces fantaisies fautives, qui semblent avoir échappé à l’éditeur… « Elle ria. » ,  « Tous repartir » « une conversation descente » et bien d’autres choses encore nous surprennent au long des pages. Peut-être s’agissait-il de garder plus d’authenticité à cette collection de « récits de vie » en gardant les lettres telles qu’écrites ?

Isabelle Fable

 

http://areaw.org/ethel-karskens-american-macadam/

A propos de traverse

Un blog consacré aux évènements liés aux ateliers, aux rencontres et aux formations Traverse asbl

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

frankenstein |
Couleurs de la vie |
Lire et écrire pour devenir |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Everything about Juliette B...
| Lectures...
| 1rosofon2lam